Macarons au chocolat

macarons au chocolat

Vaste sujet que celui du macaron… Et je ne pouvais pas créer un blog en partie gourmand sans y mettre une recette de macaron !

Le macaron est un petit gâteau composé de deux coques meringués et d’une ganache.

Cela fait maintenant quelques mois que je fais des macarons, et à ce jour, je suis très fière d’obtenir le résultat que j’attendais. C’est à dire, une coque bien lisse, régulière, avec une belle collerette garnie d’une ganache gourmande… J’ai tellement étudié la chose avant de me lancer que je pourrais en faire une thèse… Livre, internet , vidéo… Tout y est passé !

Pour arriver à ce résultat, j’ai macaronné régulièrement au risque d ‘attraper une “macaronnite aiguë”! D’ailleurs les copains ont pu voir l’évolution de mes macarons au fur et à mesure du temps… Et, jusqu’ici aucun n’est tombé malade en les mangeant ( ou alors ils ne me l’ont pas dit ! ).

Il existe 2 méthodes pour réaliser des macarons. La méthode à la meringue française et celle à la meringue italienne qui est plus technique. ( thermosonde indispensable )

J ‘ai commencé par les macarons à la meringue française, et quand j ‘ai obtenu le résultat escompté, je suis passée à la recette avec meringue italienne. C’est celle ci que j’utilise aujourd’hui pour tous mes macarons.

Cette recette est celle de Mercotte ” la reine du macaron “. Comme elle me convient parfaitement, je n’en ai même pas essayé d’autres ( on ne change pas une équipe qui gagne non ? )

Mercotte explique très bien sa façon de faire dans son livre ou sur son blog culinaire, et je vous encourage si vous voulez vous lancer dans l’aventure du macaron d’y jeter un coup d’oeil !

Parce que faire des macarons, c’est une aventure semée d’embûches et de suspens… Cette jolie  mignardise a du caractère et avec elle rien n’est jamais gagné d’avance ! Mais quelle satisfaction, quand enfin, le jour de gloire arrive… Mon four s’en souvient encore… Petits cris et danse de la joie oblige !

Allons macarons de la patrie… hi, hi… le jour de gloire est… arrivé…

Macarons au chocolat

macarons au chocolatmacarons au chocolat


Et pour cette première recette de macaron ( oui y’en aura d’autres ! )

Ce sera le macaron au chocolat noir !

Recette des coques d’après Mercotte ” la reine du macaron ! ”

Le matériel

  • Batteur électrique ou robot
  • 1 maryse
  • 1 tamis
  • 1 à 2 plaques à pâtisserie ( si possible perforées )
  • Papier cuisson
  • Poche à douille
  • Balance au gramme
  • Thermosonde ( thermomètre de cuisine ) celui d’ikéa est très bien !

Pour 15 à 20 macarons ( soit une trentaine de coques )

Les coques ( meringue italienne )

  • 75 gr de poudre d’amande.
  • 75 gr de sucre glace. ( enlever 1 cuillère à soupe si vous mettez du cacao en poudre )
  • 75 gr de sucre semoule.
  • 2 x 28 gr de blancs d’oeufs  à température ambiante ( séparés des jaunes 2/3 jours avant ou la veille ).
  • 18 gr d’eau.
  • 1 cuillère à soupe de cacao non sucré ou du colorant marron.

La ganache ( recette ici )

Pour cette quantité il vous faut 50 gr de chocolat noir ( Valrhona Caraïbe 66 % ), 50 ml de crème liquide et 30 gr de bon beurre froid.

Bien préparer tous les ingrédients, décrochez le téléphone, enfermez vous à double tours, pour ne pas être interrompu pendant la réalisation.

Soyez zen et ne vous découragez pas, si j’y arrive, vous y arriverez aussi… C’est promis !

Il y a plusieurs méthodes, je vous note celle qui me convient le mieux.

Il vous faudra plusieurs essais pour bien connaître la meilleure façon de faire en fonction de votre four, de votre matériel, de la couleur de vos yeux… ( et oui il est comme ça le macaron… Très capricieux… Mais qu’est ce qu’on l’aime ! )

Et ce n’est pas parce qu’ on y arrive une fois que la prochaine est gagné !!! Ca va ? je ne vous ai pas trop démoralisé ?

Allez, prenez un prosac et respirez, parce que … C’est parti !

  1. Tamiser ensemble la poudre d’amande, le sucre glace et le cacao ( plus le mélange sera fin, plus les coques seront lisses et brillantes )
  2. Dans un premier saladier, mélanger le mélange poudre d’amande, sucre glace et cacao avec 28 gr de blancs d’oeufs. Vous obtenez une pâte d’amande.
  3. Mettre les autres 28 gr de blancs d’oeufs dans un second saladier.
  4. Faire un sirop en mettant l’eau puis le sucre dans une petite casserole ( mélanger avant cuisson après ne plus y toucher ! )
  5. Faire chauffer le sirop avec le thermosonde et quand la température atteint les 100 °C, commencer à battre les blancs en neige à petite vitesse, puis au maximum.
  6. Préchauffer le four à 145/150 °C
  7. Quand le sirop atteint les 115/118 °C, le faire couler doucement sur les blancs en neige sans cesser le batteur que vous aurez baissé au minimum pour éviter les projections. ( d’ou l’intérêt du robot ou alors faites vous greffer deux bras supplémentaires ! )
  8. Remonter à pleine puissance le robot jusqu’à ce que le mélange refroidisse. Vous obtenez une meringue italienne bien brillante. ( c’est à ce moment que l’on met le colorant )
  9. Mélanger 1/3 de la meringue italienne à la pâte d’amande pour détendre celle ci, puis ajouter le reste en soulevant délicatement la masse de haut en bas en formant un huit et en tournant le saladier sur lui même régulièrement. ( c’est le moment de sortir votre cinquième bras ! )

C’est le macaronnage ! Etape très importante dans la réussite du macaron ( je vous mets un peu la pression quand même sinon c’est pas drôle! )

 

10. Mettre l’appareil dans une poche à douille, munie d’une douille lisse de 8 ou 10 mm et bien chasser l’air avec une corne ou une maroufle ( oui je bricole aussi ! )

11. Dresser les macarons en quinconce sur une plaque ( perforée c’est mieux ) recouverte de papier cuisson et les faire cuire 15/20 mn ( en fonction de votre four )

12. A la sortie du four, faire refroidir un peu les coques sur une grille puis les creuser légèrement avec le pouce ( cela permet de mettre la ganache plus facilement et surtout d ‘en mettre plus ! )

13. Mettre la ganache entre deux coques et laisser les macarons à plat dans une assiette pendant 1 nuit, puis les ranger dans une boite hermétique jusqu’à la dégustation. ( et oui, il faudra attendre minimum 24 h et au mieux 48 h pour vous régaler ! )

Alors, c’est pas si terrible ?

Si vous avez des questions, un souci, besoin d’astuces, j’essayerais au mieux de vous aiguiller, sachant que je ne suis pas pâtissière et que je n’ai pas la science infuse…mais je n’ai pas lâché l’affaire ( têtue moi ? Noonnn….) et ça a payé !


macarons au chocolatmacarons au chocolat

8 réflexions au sujet de « Macarons au chocolat »

  1. Franchement, j’ai bien envie de me lancer mais la dernière fois que j’ai tenté les macarons, je me suis plantée en beauté! Mais ceux d’Halloween sont canons! Et j’ai une autre question, as tu un robot patissier, car j’hésite à investir?

    1. Coucou, c’est normal de louper la 1er fois . Il faut perseverer et tu y arrivas.J’ai un robot pâtissier mais je ne l’utilise pas quand je fais des macarons parce que j’en fais une petite quantité et le robot est inutile. Un batteur électrique pour monter les blancs c’est suffisant. Ce qu’il te faut c’est un thermomètre de cuisson pour le sucre cuit si tu fais la meringue italienne.
      Le robot pâtissier n’est franchement pas indispensable. Moi il me sert le plus pour les pâtes levées. Il te facilite la vie mais ce n’est pas lui qui signe ta réussite !;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.